En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

L’INSTN maintient autant que possible les formations en distanciel ou en présentiel pour les enseignements pratiques. Pour nous contacter, veuillez privilégier le mail. Protocole sanitaire

L'AIEA renouvelle sa confiance en l'INSTN et la re-désigne comme Collaborating Centre


L’AIEA et l'INSTN ont signé le 3 février 2021 un nouvel accord de quatre ans qui désigne l'INSTN comme Collaborating Centre de l’Agence. Le périmètre d’action qui portait durant la première période (2016-2020) sur l’enseignement et la formation en sciences et applications nucléaires est étendu aux domaines de l’énergie, et de la sûreté et la sécurité nucléaires.


Dans le cadre de cet accord, une série d’actions communes a été planifiée en concertation entre l’INSTN, l’AIEA, plusieurs directions du CEA et la représentation permanente de la France auprès de l’Office des Nations Unies et des Organisations internationales à Vienne. Ces actions visent à répondre au besoin de développement des compétences pour les applications pacifiques de l’atome et incluent notamment :

  • l’organisation d’écoles d’été dans les domaines de la gestion des connaissances nucléaires, des applications médicales et des réacteurs de recherche,
  • l’assistance et expertise dans la conception et la mise en œuvre de programmes académiques régionaux dans le domaine de la santé,
  • des prestations de conseil pour soutenir l’AIEA dans l’évolution de ses activités d’enseignement et de formation dans les domaines des réacteurs avancés et des applications non-électrogènes de l’atome,
  • l’attribution d’une bourse d’étude par an à une jeune femme inscrite dans l’un de ses masters ou formations d’ingénieur, afin de favoriser l’attractivité des métiers du nucléaire auprès des femmes.

Les outils pédagogiques novateurs de l’INSTN, tels que la plateforme EVOC (plateforme de formation en physique des réacteurs) ou la plateforme de formation en ligne INSTART Learning Experience, seront également utilisés pour les différentes actions de formation prévues dans le cadre de l’accord.

Anne Lazar-Sury, Gouverneur pour la France auprès de l’AIEA et directrice des relations internationales du CEA, a exprimé son soutien au renouvellement de cette collaboration en rappelant que « les activités prévues dans ce cadre, qui s’inscrivent en cohérence avec les engagements de la France au titre du troisième pilier du traité de non-prolifération sur les armes nucléaires (TNP), participent à l’enjeu majeur du développement responsable des technologies nucléaires, par la transmission de la connaissance, de la culture de sûreté et de radioprotection, quel que soit le domaine d’application pacifique de ces technologies ».

Le directeur de l’INSTN, Éric Gadet, se réjouit de cette « désignation de l’INSTN en tant que Collaborating Centre de l’AIEA qui atteste de l’expertise de l’INSTN dans le domaine du développement du capital humain pour les applications pacifiques de l’atome. Elle vient confirmer le positionnement de l’INSTN en tant que partenaire privilégié pour le rayonnement de la filière nucléaire française à l’international. L’accord renouvelé et les plans d’actions afférents contribueront aux renforcements des capacités des pays partenaires de la France et s’inscrivent ainsi dans la stratégie internationale de la France de concourir à la lutte contre les changements climatiques et à l’amélioration de la santé. »

Les Collaborating Centres travaillent avec l’AIEA dans différents domaines techniques pour partager leurs connaissances et leurs ressources en matière d’application pacifique de l’atome. Parmi les 46 Collaborating Centres qui proposent de la recherche, du développement et de la formation, la plupart travaillent sur un seul domaine thématique de l’AIEA, quelques-uns sont engagés sur deux. L’INSTN est le deuxième au monde à porter les actions de l’AIEA dans trois domaines couverts par l’AIEA.

 DSC4483

De gauche à droite : M. Juan Carlos Lentijo, directeur général adjoint, directeur de la la Sûreté et de la sécurité nucléaires de l'AIEA, Mme Najat Mokhtar, directrice générale adjointe, directrice des Sciences et application nucléaires de l'AIEA, Son Excellence Monsieur l'Ambassadeur Xavier Sticker, représentant permanent auprès de l'office des Nations unies et des organisations internationales à Vienne, M. Mikhail Chudakov, directeur général adjoint, directeur de l’Energie nucléaire de l'AIEA © AIEA

 

AIEA 5

De gauche à droite : Audrey Navon-Gross, responsable du développement des services de l'INSTN, Éric Gadet, directeur de l'INSTN, Xavier Perrette, chef du Département du développement et des partenariats (DDP) de l'INSTN, Audrey De Santis, chargée de communication à l'INSTN © INSTN