En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

L'INSTN a repris ses activités de formation continue en présentiel dans le respect des règles sanitaires et en distanciel, n'hésitez pas à nous contacter pour plus d'information Protocole sanitaire

Le CPF est un dispositif permettant à tout actif, d’acquérir des droits à la formation professionnelle tout au long de sa vie active, y compris en période de chômage. Mis en place en 2015, le CPF a été réformé en 2018 pour être monétisé. Aujourd’hui, votre CPF est crédité en euros contre des heures auparavant. Le CPF permet de financer différentes types d’actions de formation comme par exemple : les certifications professionnelles enregistrées au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) et au répertoire spécifique (RS) ou les actions de validation des acquis de l’expérience (VAE).

Le CPF est ouvert à tous les actifs qu’ils soient salariés (à temps plein ou à mi-temps) ou demandeurs d’emploi, mais également aux travailleurs indépendants. En fonction de votre statut, le montant de vos droits CPF peut varier. A titre d’exemple, pour un salarié du secteur privé, à temps plein, ou à temps partiel, l'alimentation du compte se fait à hauteur de 500 € par année de travail, dans la limite d'un plafond de 5 000 €. Important, pour un salarié « non qualifié »1, à temps plein, l'alimentation du compte se fait à hauteur de 800 € par année de travail, dans la limite d'un plafond de 8 000 €.

Si vous êtes demandeur d’emploi, les périodes de chômage ne permettent pas d’acquérir des droits formation. Toutefois vous pouvez utiliser vos droits déjà acquis pour vous former. Par ailleurs, vous pouvez disposer d’autres modalités de financements éventuelles en vous rapprochant de votre conseiller Pôle Emploi. A noter : le CPF est alimenté automatiquement au début de l'année qui suit l'année travaillée. Les droits restent acquis même en cas de changement d'employeur ou de perte d'emploi.

 

Toutes les réponses à vos questions sur le CPF sont dans la FAQ sur le CPF.

 

1 Un salarié à temps plein qui n'a pas atteint un niveau de qualification sanctionné par un diplôme de CAP/BEP, ou un titre professionnel enregistré et classé au niveau 3 du RNCP, ou une certification reconnue par une convention collective nationale de branche.