En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

L'emploi des jeunes diplômés de l'INSTN

L’INSTN permet à ses diplômés d’accéder à un emploi de Bac+1 (Titre de technicien en radioprotection) à Bac+6/7 (Ingénieur de spécialisation en Génie atomique, Diplôme de Qualification en Physique radiologique et médicale) en passant par les niveaux intermédiaires Bac+2 (BTS CRIATP), Bac+3 (Licences professionnelles) et Bac+4/Bac+5 (Masters).

Chaque année, à diplôme/titre +6 mois, une enquête est menée auprès des jeunes par les responsables d’enseignement de l’INSTN. Les données demandées sont le nom de l’employeur et ses cordonnées, le type/statut du poste, la fonction exercée et la date de recrutement. Les profils les plus complets possibles sont souhaités.

Diplômés de la promotion 2012-2013

A diplôme/titre +6 mois, 85 % des jeunes de la promotion 2012-2013 sont en activité (CDI, CDD, thèses, VIE). Ce taux reflète une situation stable du marché de l’emploi et supérieure à celle de l’employabilité des ingénieurs (Source IESF 2014, taux net d’emploi de 75 %), bien que la population des jeunes diplômés de l'INSTN ne soit pas uniquement composée d’ingénieurs.

Les formations en radioprotection mènent très rapidement à un emploi avec le Titre de technicien (74 % en CDI), le BTS CRIATP (77 % en CDI) et le Master européen EMRP (83 % en CDI). S’agissant de la licence professionnelle AGEDDEN dédiée à l’environnement nucléaire, les 11 premiers diplômés sont en activité, excepté l’un d’eux en poursuite d’études. L’insertion des ingénieurs spécialisés en Génie atomique est toujours excellente à deux périodes de l’année (mars et septembre) en raison des doubles diplômes.

Les jeunes formés par la voie de l’alternance sont recrutés plus rapidement que ceux issus d’une formation initiale.

15 % des diplômés poursuivent en thèse, avec un bagage scientifique solide et une aptitude à s’ouvrir à la complexité, à la créativité et l’innovation.

A partir de la rentrée 2014, l’OFIP (Observatoire des formations et de l’insertion professionnelle) mènera l’enquête à 12 mois auprès des universités pour le compte du MENESR. Les modalités d’action de l’INSTN sur ce sujet sont en cours de définition.

Insertion Professionnelle Promo2012 2013

Au premier trimestre 2014, une enquête a été menée par les responsables d’enseignement auprès des étudiants de la promotion 2012-2013 : une photographie de l’insertion à diplôme/titre +6 mois. Le taux de réponses des jeunes diplômés est de 75 %. L’enquête ciblait 23 des enseignements de l'INSTN, parmi lesquels trois n'ont pas répondu.

Les entreprises qui recrutent nos diplômés

ACCENTURE
ADEME
ALSTOM
Groupe AREVA
BOUYGUES
CDC Climat
CEA
CGI Business
Sociétés de consulting
DAHER
EDF
GDF-Suez
IRSN
OTND
Prestataires nucléaires
Reuters
SAFRAN
Secteur bancaire
Sociétés ingénierie
SOLVAY
Thalès
Total
Universités
VINCI
Westinghouse