En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
DES DESMN TEP
En résumé
  • Type : Diplôme d'études spécialisées
  • Lieu : Saclay

Diplôme d’études spécialisées (DES) en Médecine nucléaire

PARTENAIRES DE LA FORMATION

Partenaires diplômants : universités habilitées dans les régions d’internat

  • Hauts-de-France : universités de Lille et d’Amiens
  • Normandie : universités de Caen et de Rouen
  • Bourgogne-Franche-Comté : universités de Besançon et de Dijon
  • Grand Est : universités de Nancy, de Reims et de Strasbourg
  • Ile-de-France : universités de Paris et de banlieue
  • Bretagne : universités de Brest et de Rennes
  • Centre-Val de Loire : université de Tours
  • Pays-de-la-Loire : universités d’Angers et de Nantes
  • Nouvelle-Aquitaine : universités de Poitiers, de Bordeaux et de Limoges
  • Auvergne-Rhône-Alpes : universités de Clermont-Ferrand, de Grenoble, de Lyon et de Saint-Etienne
  • Occitanie : universités de Montpellier-Nîmes et de Toulouse
  • Provence-Alpes-Côte d’Azur : universités de Marseille et de Nice

Chaque année, l’INSTN coordonne et organise, en présentiel au niveau national, les cours magistraux, les enseignements dirigés et les séances de travaux pratiques.

 

OBJECTIFS

Le DES de médecine nucléaire a pour objectif de former des médecins spécialistes en médecine nucléaire se destinant à exercer dans les grands établissements hospitaliers ou en médecine libérale. Cette spécialité comporte une activité diagnostique et une activité thérapeutique qui ont en commun l’utilisation de radiopharmaceutiques. La formation doit permettre aux internes d’acquérir les compétences pour pouvoir commander, détenir et utiliser ces radiopharmaceutiques à des fins médicales, notamment en :

  • leur donnant les connaissances théoriques relatives à cette spécialité médicale,
  • les rendant compétents dans l’utilisation des différents équipements de détection de pointe ainsi que dans l’analyse des images obtenues par couplage à de puissants ordinateurs permettant d’investiguer les différents organes internes du corps humain tant en mode statique (scintigraphie) qu’en mode dynamique.
SECTEURS D'ACTIVITÉ

Santé

TYPES D'ACTIVITÉ

Technologies de la santé
Enseignement supérieur - Recherche
Recherche et développement

INSERTION PROFESSIONNELLE

Le principal débouché des internes diplômés du DES Médecine nucléaire consiste en des postes de médecins/praticiens spécialistes en médecine nucléaire proposés sur l’ensemble du territoire par des centres hospitaliers publics ou privés.

PRÉ-REQUIS DIPLÔME

Avoir réussi aux épreuves classantes nationales (ECN) donnant accès au 3e cycle des études médicales en rang utile pour le choix de la spécialité médicale - médecine nucléaire.

THÉMATIQUE

Biologie
Radiobiologie

DESCRIPTION DE LA FORMATION

La durée totale du DES de médecine nucléaire est de 8 semestres.

 

La formation se décompose 3 phases :

1) Une phase socle d’une durée de 2 semestres durant laquelle les internes doivent réaliser 1 stage dans un lieu agrée au titre principal en médecine nucléaire et 1 stage dans un lieu complémentaire en médecine nucléaire et à titre principal en médecine interne et immunologie clinique ou en médecine cardio-vasculaire ou en endocrinologie-diabétologie-nutrition ou en oncologie (médicale, radiothérapie, ou hémato-oncologie) ou en neurologie, ou dans une autre spécialité après accord du coordonnateur local.
En fin de phase socle, des rappels mathématiques obligatoires sont organisés en présentiel à l’INSTN (4 jours en octobre).

2) Une phase d’approfondissement d’une durée de 4 semestres durant laquelle les internes doivent réaliser 2 stages dans un lieu agréé à titre principal en médecine nucléaire et 2 stages dans un lieu agréé à titre complémentaire en médecine nucléaire et à titre principal en radiologie-imagerie médicale ou en médecine cardio-vasculaire ou en endocrinologie-diabétologie-nutrition ou en oncologie (médicale, radiothérapie, ou hémato-oncologie) ou en neurologie, ou dans une autre spécialité après accord du coordonnateur local. Ces deux stages sont accomplis dans des spécialités différentes.
Durant cette phase, sont organisés en présentiel à l’INSTN les modules théoriques suivants :

 

Enseignements de base en physique et technologie (UV 1 à 3)

Ces enseignements durent 6 semaines répartis en 2 fois 3 semaines, sur janvier (UV 1 et 2) et mars (UV 3) de la même année civile.

  • UV 1 - Notions fondamentales sur la radioactivité et les rayonnements.
  • UV 2 - Dosimétrie, radiobiologie, radiothérapie et radioprotection
  • UV 3 - Radiopharmaceutiques, instrumentation et méthodologie

Enseignements cliniques spécialisés (UV 4 à 7)

Ces enseignements durent 4 semaines fin novembre-début décembre. Ils complètent l'enseignement pratique donné dans les services hospitaliers qualifiant et ceux organisés à l'initiative des coordonnateurs régionaux et/ou locaux.

  • UV 4 - Explorations cardiovasculaires et pulmonaires
  • UV 5 - Oncologie (hors thyroïde)
  • UV 6 - Autres applications cliniques de la médecine nucléaire (dont oncologie thyroïdienne)
  • UV 7 - Aspects administratifs et réglementaires de la médecine nucléaire

 

3) Une phase de consolidation d’une durée d’un an durant laquelle les internes doivent réaliser 1 stage de 1 an, ou 2 stages d’un semestre lorsque l’acquisition par l’étudiant des compétences de la spécialité le justifie, accompli soit dans un lieu à titre principal en médecine nucléaire ou sous la forme d’un stage couplé dans des lieux agréés à titre principal en médecine nucléaire. Ils doivent également suivre 5 enseignements optionnels complémentaires au choix parmi les 11 suivants (UV 8) :

  • UV 8-1 Anatomie en coupes (1 jour en e-learning + 1 jour de TP)
  • UV 8-2 Analyse cinétique approfondie et modélisation (2 jours)
  • UV 8-3 Avancées en radiobiologie (2 jours)
  • UV 8-4 Cours avancé de scintigraphie ostéo-articulaire (2 jours)
  • UV 8-5 Innovations technologiques en médecine nucléaire (2 jours)
  • UV 8-6 Recherche biomédicales dans les CHU : enjeux, méthodes et publications (2 jours)
  • UV 8-7 Imagerie fonctionnelle et métabolique par RMN (4.5 jours / équivaut à 2 optionnels)
  • UV 8-8 Neurologie (2 jours)
  • UV 8-9 Radiothérapie interne vectorisée (2 jours)
  • UV8-10 Evaluation thérapeutique en oncologie (2 jours + 1 jour en option)
  • UV8-11 Produits de contraste (1 jour en e-learning)

L’équivalence pour un optionnel ne vaut que pour un Master recherche (M2).

 

NB : il est possible de suivre un module optionnel la deuxième année de phase d’approfondissement (3e année d’internat) si celui-ci n’est programmé que tous les 2 ans.

 

Modalités de l’évaluation des connaissances

Enseignements de base en physique et technologie (UV 1 à 3)

L'INSTN organise un contrôle des connaissances sur les matières enseignées dans les UV 1 à 3, sous la forme de trois épreuves écrites indépendantes, conformément aux directives du Conseil d'enseignement. La date des examens est fixée par l'INSTN en accord avec le Conseil d'enseignement. La composition du jury est fixée par le Conseil d’enseignement.

  • UV 1 : une épreuve d’une durée d’une heure notée sur 20,
  • UV 2 : une épreuve d’une durée d’une heure notée sur 20,
  • UV 3 : une épreuve d’une durée de deux heures notée sur 40.

La moyenne pour chacune des UV est exigée (pas de compensation possible entre les UV).

 Les épreuves ont lieu à l'INSTN, généralement en mai. La présence est obligatoire.

En cas d'échec l'étudiant sera convoqué à une deuxième session qui aura lieu en septembre.

En cas d'absence justifiée lors des épreuves de la première session de mai, l'étudiant sera convoqué à la session de septembre. En cas d'échec à cette deuxième session de septembre, l'étudiant sera convoqué aux épreuves de mai de l’année universitaire suivante. Sa présence aux cours ne sera pas requise, sauf s'il le souhaite ou si cela est jugé nécessaire par le conseil d'enseignement. Dans ce cas, il devra s'acquitter des frais d'inscription de l’année concernée.

 

Enseignements cliniques spécialisés (UV 4 à 7)

Ce contrôle des connaissances vise à s'assurer des acquis des étudiants, au terme des enseignements théoriques des UV « cliniques » et des stages pratiques. L’épreuve comporte des questions à choix multiples (QCM) et des questions à choix simple (QCS), pouvant comporter l’analyse d’images scintigraphiques.

 La moyenne sur l’ensemble des UV4 à 7 est requise. La note obtenue sera reportée sur l’attestation finale remise à l’interne qui sera à présenter au moment du mémoire

 L’épreuve a lieu à la faculté de médecine du Kremlin-Bicêtre, généralement en février. La présence est obligatoire.

Les résultats de ce contrôle des connaissances seront transmis :

  • à l’étudiant par le coordonnateur régional,
  • aux membres du jury interrégional de l'étudiant, qui se réunira pour écouter la présentation de mémoire de fin d'étude.

Enseignements optionnels complémentaires (UV 8)

Ces enseignements ne donnent pas lieu à examen.

 

 

LABORATOIRES CEA DE SOUTIEN

Instituts et services de la Direction de la Recherche fondamentale

PLATEFORMES EXPÉRIMENTALES

Direction de la Recherche fondamentale : Institut des sciences du vivant Frédéric Joliot, en particulier le Service hospitalier Frédéric Joliot (SHFJ) et NeuroSpin.

SITE(S) D'ENSEIGNEMENT

Saclay

LANGUE D'ENSEIGNEMENT

Français

VOIE D'ACCÈS

Formation initiale

Formation continue

DROITS D'INSCRIPTION

UV 1 à 3 : 300 €

UV 4 à 7 : 170 €

Autres candidats (formation continue, doctorant, demandeur d’emploi, auditeur libre) : nous contacter.

 

CONTACTS
Assistante pédagogique INSTN :
  • Mme Albertine DUBOIS-SUREAU
    albertine.dubois@cea.fr
    Tél. +33 6 50 31 93 72
  • Mme Emilie JAFFRE
    emilie.jaffre@cea.fr
    Tél. +33 1 69 08 22 95

Diplôme d’études spécialisées (DES) en Médecine nucléaire

Ceci permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot.
 
Les champs marqués d'une * sont obligatoires