En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Sujets de thèse
Filtrer par critères

DRF : Sujet de thèse SL-DRF-17-0930

DOMAINE DE RECHERCHE
Astrophysique / Physique corpusculaire et cosmos
INTITULÉ DU SUJET Français English

Détection de sursauts gamma d’ultra-longue durée par ECLAIRs à bord du satellite SVOM en cours de réalisation

RÉSUMÉ DU SUJET

L’objectif scientifique du satellite Franco-Chinois SVOM, en cours de développement et prévu d’être lancé en 2021, est l’étude des sursauts gamma (GRBs), événements astrophysiques éphémères du ciel, libérant une énergie formidable sous forme de bouffées de rayons gamma provenant d’un point du ciel. Alors que des missions précédentes se sont focalisées sur la détection de GRBs courts avec des durées moyennes de 1 s (resp. longs, émettant durant 10 s environ), dont on pense qu’ils sont associés à la coalescence d’objets compacts comme des trous noirs ou des étoiles à neutrons (resp. des supernovas d’étoiles très massives), la classe nouvellement découverte de GRBs d’ultra-longue durée, avec une émission prompte en gamma jusqu’à 10000 s et dont l’origine reste une énigme, est une cible très prometteuse pour SVOM. Par ailleurs SVOM est particulièrement bien adapté à la détection de GRBs très lointains, qui de par leur important décalage vers le rouge, sont détectés préférentiellement dans le domaine des basses énergies, auquel le télescope ECLAIRs à bord de SVOM est bien adapté, grâce à son seuil de déclenchement de 4 keV seulement. Aussi pour ces GRBs très lointains la durée de l’émission gamma est étirée par la cosmologie dans le domaine des GRBs d’ultra-longue durée. Pour ECLAIRs il existe donc un important espace de découverte comparé aux missions précédentes qui ne déclenchaient qu’au-delà de 15 keV et sur des échelles de temps limitées à 1 ou 2 minutes. Cette thèse adresse cette problématique de la détection des GRBs d’ultra-longue durée, pour ouvrir l’espace de découverte de SVOM à ce domaine. Ceci nécessite la compréhension des données attendues par ECLAIRs en rayons gamma mous sur des durées jusqu'à 10000 s, incluant la variabilité attendue du bruit de fond tout au long de l'orbite et la prise en compte des sources transitoires de tout le ciel gamma mou sur ces échelles de temps, domaine dans lequel le thésard développera une vraie expertise astrophysique en analysant les données de satellites précédents. Elle nécessite aussi l'implémentation de ces sources dans un catalogue à bord, ainsi que le développement d’algorithmes de traitements spécifiques par les logiciels embarqués.

INFORMATIONS PRATIQUES
Institut de recherche sur les lois fondamentales de l'univers
Service d'Astrophysique
Laboratoire de Détection Spatiale
Centre : Saclay
Date souhaitée pour le début de la thèse : 01/10/2017
PERSONNE À CONTACTER PAR LE CANDIDAT

Stéphane SCHANNE  

CEA
DSM/IRFU/SAp/LDS
CEA Saclay, DSM/IRFU/SAp, Bât 709, 91191 Gif sur Yvette, France

Téléphone : +33 1 69 08 15 47

UNIVERSITÉ / ÉCOLE DOCTORALE
Paris-Diderot (Paris 7)
Astronomie et Astrophysique d'Île de France
EN SAVOIR PLUS
DIRECTEUR DE THÈSE

Stéphane SCHANNE

CEA
DSM/IRFU/SAp/LDS
CEA Saclay, DSM/IRFU/SAp, Bât 709, 91191 Gif sur Yvette, France