En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Sujets de thèse
Filtrer par critères

DRF : Sujet de thèse SL-DRF-17-0413

DOMAINE DE RECHERCHE
Toxicologie / Sciences du vivant
INTITULÉ DU SUJET Français English

Evaluation de la génotoxicité au travers de la quantification des produits de réparation de l’ADN

RÉSUMÉ DU SUJET

De nombreux agents physiques et chimiques peuvent endommager la structure chimique de l’ADN, et en particulier les bases nucléiques. En conséquence, des mutations apparaissent qui peuvent induire la cancérisation des cellules endommagées. Heureusement, toutes les cellules sont équipées d’une série de systèmes enzymatiques pour réparer les portions endommagées de l’ADN et limiter les conséquences des dommages. Les effets des agents génotoxiques résultent donc d’un équilibre entre la production et la réparation des dommages de l’ADN.

Dans les expériences classiques, des cellules sont exposées aux agents étudiés et l’ADN est extrait à différents temps après la fin de l’exposition. Le niveau de dommage déterminé immédiatement après traitement renseigne sur la génotoxicité de l’agent étudié et sur la sensibilité des cellules utilisées. Les mesures réalisées à différents intervalles de temps après exposition renseignent quant à elles sur l’efficacité de la réparation de l’ADN.

Un inconvénient de cette stratégie est qu’elle nécessite un nombre important d’échantillons. De plus, l’ADN doit être extrait des cellules pour l’analyse. Pendant cette thèse, nous quantifierons les bases endommagées libérées par les processus de réparation de l’ADN. Nous nous intéresserons en particulier aux adduits encombrants produits par certains polluants, ainsi qu’aux photoproduits induits par la lumière solaire. Le travail nécessitera des développements analytiques importants, surtout en extraction liquide/solide et en HPLC couplée à la spectrométrie de masse. La méthode sera ensuite validée sur des cellules en cultures. Enfin, Le protocole sera étendu aux fluides biologiques comme l’urine pour des applications in vivo.

FORMATION NIVEAU MASTER RECOMMANDÉ

chimiste analytique, biochimiste

INFORMATIONS PRATIQUES
Institut nanosciences et cryogénie
SYstèmes Moléculaires et nanoMatériaux pour l’Energie et la Santé
Laboratoire Lésions des Acides Nucléiques
Centre : Grenoble
Date souhaitée pour le début de la thèse : 01/10/2017
PERSONNE À CONTACTER PAR LE CANDIDAT

Thierry DOUKI  

CEA
DRF/INAC/SyMMES/CIBEST
INAC/SyMMES
CEA-Grenoble
17, Avenue des Martyrs
38054 Grenoble Cedex 9

Téléphone : +33 4 38 78 31 91

UNIVERSITÉ / ÉCOLE DOCTORALE
Université Grenoble Alpes
Chimie et Sciences du Vivant (EDCSV)
DIRECTEUR DE THÈSE

Thierry DOUKI

CEA
DRF/INAC/SyMMES/CIBEST
INAC/SyMMES
CEA-Grenoble
17, Avenue des Martyrs
38054 Grenoble Cedex 9