En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

L'INSTN a repris ses activités de formation continue en présentiel dans le respect des règles sanitaires et en distanciel, n'hésitez pas à nous contacter pour plus d'information Protocole sanitaire

Sujets de thèse
Filtrer par critères

DRF : Sujet de thèse SL-DRF-20-0312

INTITULÉ DU SUJET Français English

Intensité de la circulation profonde en Atlantique Nord au sein de climats chauds : comparaison des périodes interglaciaires des derniers 450 000 ans

RÉSUMÉ DU SUJET

Les modèles de simulation du climat suggèrent un ralentissement en 2100 de la circulation atlantique profonde en réponse au changement climatique, mais de nombreuses incertitudes demeurent sur l’ampleur de cette évolution future. Les périodes interglaciaires des derniers 450 000 ans sont d’excellents cas d’étude de la circulation atlantique profonde au sein de climats chauds, tel qu’ils pourraient être atteints dans les décennies à venir. Mais les mécanismes contrôlant cette circulation en climat chaud restent mal compris, notamment par manque flagrant d’information quantitative sur la vitesse et la direction des courants profonds en Atlantique Nord lors des interglaciaires du passé.

Ce sujet de thèse vise ainsi à déterminer les mécanismes naturels contrôlant l’intensité de la circulation profonde nord-atlantique au sein de climats chauds, grâce à l’étude de trois périodes interglaciaires complémentaires (les stades isotopiques 7, 9 et 11) des derniers 450 000 ans. Il repose sur un volet expérimental « multi-indicateurs » qui sera appliqué à deux carottes sédimentaires prélevées en Atlantique Nord. L‘intensité des courants de fond sera reconstruite en combinant des outils géophysiques (propriétés magnétiques du sédiment), sédimentologiques (granulométrie) et géochimiques (concentrations en éléments majeurs et mineurs). Cette étude permettra ainsi (1) de caractériser la structure verticale, l’intensité, et la stabilité de la circulation profonde en Atlantique Nord, et (2) de déterminer sa réponse aux perturbateurs du climat (apport d’eau douce issue de fonte des calottes), dans des contextes variés de réchauffement polaire qui pourrait être atteint sur Terre avant 2100.

FORMATION NIVEAU MASTER RECOMMANDÉ

Master 2 en paléoclimatologie ou sédimentologie

INFORMATIONS PRATIQUES
Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement
MAGnétisme Environnemental et CHRONOlogie
Centre : Saclay
Date souhaitée pour le début de la thèse : 01/10/2020
PERSONNE À CONTACTER PAR LE CANDIDAT

Aline GOVIN  

CNRS
LSCE
LSCE/IPSL
CEA Saclay - Orme des Merisiers
Bâtiment 714
Chemin de St Aubin - RD 128
91191 Gif sur Yvette Cedex

Téléphone : +33 1 69 08 04 78

UNIVERSITÉ / ÉCOLE DOCTORALE
Paris-Saclay
Sciences Mécaniques et Energétiques, Matériaux et Géosciences (SMEMaG)
DIRECTEUR DE THÈSE

Catherine Kissel

CEA
DRF/LSCE (DSM)//CHRONOMAG
LSCE/IPSL (CEA-CNRS-UVSQ)
CEA Saclay - Orme des Merisiers
Bâtiment 714
Chemin de St Aubin - RD 128
91191 Gif sur Yvette Cedex