En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

L'INSTN a repris ses activités de formation continue en présentiel dans le respect des règles sanitaires et en distanciel, n'hésitez pas à nous contacter pour plus d'information Protocole sanitaire

Sujets de thèse
Filtrer par critères

DRF : Sujet de thèse SL-DRF-20-1191

DOMAINE DE RECHERCHE
Matière molle et fluides complexes / Physique de l’état condensé, chimie et nanosciences
INTITULÉ DU SUJET Français English

Poly(liquide ionique) à haute lubrification : structures multiéchelles et propriétés interfaciales

RÉSUMÉ DU SUJET

Le terme "liquide poly(ionique)"- LPI désigne un type spécial de polyélectrolyte dans lequel chaque unité monomère est composée d'un liquide ionique (LI). Ces composés ont récemment attiré l'attention, car ils présentent une combinaison unique des propriétés des LIs (par exemple, une grande stabilité thermique, chimique et électrochimique, une adsorption interfaciale et une conductivité ionique accrue) avec celles des matériaux polymères (par exemple, la transformabilité, la viscoélasticité, l'adhérence, les propriétés filmogènes et plus largement l'élaboration de macromoléles...). Du point de vue du physicien des polymères, la principale différence entre un polymère fondu idéal et les LPIs provient de la présence de contre-ions et d'interactions locales entre les monomères du LI en raison de leur nature amphiphile. Des expériences préliminaires impliquant la diffusion de neutrons à petits angles ont mis en évidence l'influence de ces interactions locales sur la conformation des chaînes de LPIs, ce qui a conduit à un écart par rapport à la conformation idéale des chaînes de polymères. Une telle déviation a une forte influence sur les propriétés viscoélastiques globales des LPI qui peuvent conduire à des propriétés de lubrification améliorées. L'objectif de ce projet de doctorat est de comprendre le rôle de la conformation macromoléculaire, à la fois en masse et à l'interface, sur le glissement des LPI aux interfaces et de déterminer les paramètres moléculaires permettant d'améliorer la lubrification.

Afin de répondre à cette question, nous prévoyons de combiner la caractérisation structurelle à l'aide de neutrons et les techniques de diffusion des rayons X et de mesures de glissement à l'aide de mesures de vélocimétrie basées sur le photoblanchiment (perte de fluorescence de molécules optiquement actives).

FORMATION NIVEAU MASTER RECOMMANDÉ

Master 2 Soft Matter Physics or Physical Chemistry

INFORMATIONS PRATIQUES
Institut rayonnement et matière de Saclay
Laboratoire Léon Brillouin
Groupe de Diffusion Neutron Petits Angles
Centre : Saclay
Date souhaitée pour le début de la thèse : 01/09/2020
PERSONNE À CONTACTER PAR LE CANDIDAT

Alexis Chenneviere  

CEA
DRF/IRAMIS/LLB/GDNPA
Laboratoire Léon Brillouin, CEA Saclay, 91191 Gif sur Yvette Cedex, France

Téléphone : +33 6 67 67 78 70

UNIVERSITÉ / ÉCOLE DOCTORALE
Paris-Saclay
Physique en Île-de-France (EDPIF)
DIRECTEUR DE THÈSE

Frédéric Restagno

CNRS
Université Paris Saclay, Laboratoire de Physique des Solides, UMR 8502
Laboratoire de Physique des Solides, CNRS, Univ. Paris-Sud, Universite´ Paris-Saclay, 91405 Orsay Cedex, France