En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

Formations internationales et mobilité étudiante

Formations internationales

Afin de répondre aux demandes au niveau international, l’INSTN propose une offre d’enseignements dispensés en anglais. Citons en particulier :

  • La mise en place et la co-habilitation de programmes de Masters en collaboration avec des universités et des grandes écoles.

  • L’organisation de stages de formation continue en anglais, d’une à deux semaines, sur des thèmes généraux comme les principes de base des réacteurs nucléaires, le fonctionnement et la sûreté des REP, le cycle du combustible nucléaire, la radioprotection, ou des stages plus spécifiques comme la neutronique des centrales à eau sous pression ou la caractérisation des matériaux.

  • L’organisation annuelle de l’International School in Nuclear Engineering structurée en six cours spécialisés d’une semaine destinés aux doctorants, chercheurs ou ingénieurs impliqués dans les activités de recherche et développement.

  • La conception et l’organisation de cours sur mesure, suivant un cahier des charges spécifique définissant les besoins. Ces cours peuvent durer de quelques jours à plusieurs semaines.
    L’INSTN a ainsi conçu et réalisé en 2010, un cours de 12 semaines, « Train the trainers course in Nuclear Engineering », à l’intention de chercheurs et professeurs Polonais.
    En 2015, un « summer training program » de six semaines destiné à 24 étudiants saoudiens de la KAU (King Abdulaziz University) a été co-organisé par EDF, Areva, l’I2EN et l’INSTN. Dans ce cadre, l’INSTN a conçu et conduit le programme des trois premières semaines de formation.

  • La tenue de workshops spécialisés, généralement d’une semaine, assimilables à des summer schools, sur des thématiques relevant des domaines de recherche du CEA.

Mobilité internationale des étudiants

Les étudiants qui poursuivent leurs études à l’INSTN sont encouragés et soutenus dans la réalisation d’une mobilité à l’international qui se traduit par des séjours dans des laboratoires d’universités ou des centres de recherches nucléaires pour effectuer leur projet de fin d’études : MIT, TokyoTech, Ecole Polytechnique de Montréal, Argonne National Laboratory, University of Manchester, Japan Atomic Energy Agency…