En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus

Réseaux et projets européens

L’INSTN s’est donné comme objectif de participer activement à la création de l’espace européen de l’enseignement supérieur dans le secteur nucléaire.

Depuis environ 15 ans, l'Institut participe, en tant que partenaire ou coordinateur, aux projets européens des différents Programmes cadres de recherche et développement (PCRD) dans les domaines de l’ingénierie nucléaire et de la radioprotection.

L’INSTN est membre fondateur du réseau européen « European Nuclear Education Network » (ENEN-Association), qu’il héberge dans ses locaux sur le site de Saclay, et dont il a assuré la présidence durant les dix années qui sont suivi sa création le 22 septembre 2003. Ce réseau, qui compte aujourd’hui plus de 60 membres, universités, centres de recherches et industriels, en Europe et dans le monde, a pour objectif le développement et le maintien du niveau d’excellence de l’enseignement dans les disciplines nucléaires.

Le projet NUSHARE (Project for Sharing & Growing Nuclear Safety Culture Competence), démarré en janvier 2013 pour une durée de quatre ans, est une initiative Euratom dans le domaine Education & Training (E&T). L’objectif du projet est de développer et mettre en œuvre des actions de formation et d’information destinées à accroître, dans l’ensemble des Etats membres, la culture de sûreté nucléaire. L’INSTN, partenaire de ce projet coordonné par ENEN, a piloté en 2015 le développement de sessions de formation destinées aux acteurs de la société civile (monde politique, relais d'opinion, média, milieu médical).

Le projet ENETRAP III (European Network on Education and Training in Radiological Protection) entre dans sa troisième phase et couvre une période de quatre ans à compter de juin 2014. Ce projet intègre des sujets nouveaux et innovants liés à la formation en radioprotection comme par exemple l’approche ECVET (European Credit system for Vocational Education and Training) que promeut la Commission européenne. L’INSTN est responsable du work package concernant la formation des formateurs des futurs RPE (Radiation Protection Expert) tels que définis dans la directive 2013/59/Euratom et pour tous les domaines de la radioprotection : industrie, recherche et médical.

Le projet PETRUS III (Implementing Sustainable Education and Training Programmes in the field of Radioactive Wastes Disposal) a pour objectif de permettre aux professionnels, actuels et futurs, de la gestion des déchets radioactifs en Europe, quelle que soit leur origine disciplinaire initiale, de suivre un programme de formation sur le thème du stockage géologique. La formation mise en oeuvre dans le cadre de ce projet devra être une formation qualifiante accréditée et reconnue à travers l’Europe en s’appuyant sur l’approche ECVET. Le programme vise à définir et mettre en place un cadre de formation et de recherche pour les doctorants dans l’objectif d’accélérer les activités de recherche dans le domaine du stockage géologique.

Depuis 2010, l’INSTN est partenaire des projets européens EUJEP (European Japanese Exchange Project in Nuclear Disciplines), programmes d’échanges académiques entre l’Europe et le Japon mis en œuvre par l’Agence « Education, Audiovisual and Culture Executive Agency » (EACEA) de la Commission européenne. Ces projets permettent de faciliter et financer la mobilité d’étudiants et d’enseignants entre les deux pays.